Observatoire de la mobilité

La téléphonie mobile au service de l’urbanisme

Depuis 2015, Pully a mis en place un projet pilote, en collaboration avec Swisscom et l’EPFL. En captant les signaux anonymisés et agrégés des téléphones mobiles sur les antennes de Swisscom, le système permet de visualiser les flux de déplacement des usagers à travers la ville. Un outil « smart » pour comprendre la ville d’aujourd’hui et concevoir celle de demain.

Conçus dans la seconde moitié du 20ème siècle, lorsque la voiture était reine, les axes principaux de Pully sont aujourd’hui surchargés. D’où viennent les flux de personnes qui traversent Pully et où se rendent-elles ? S’arrêtent-t-elles au centre-ville ? La Ville a innové en développant un « Observatoire de la mobilité » avec Swisscom et l’EPFL, mesurant les flux de déplacement des automobilistes, cyclistes, piétons et usagers des transports publics.

À l’aide des données de connexion – anonymisées et agrégées –  aux antennes de l’opérateur, l’Observatoire de la mobilité détermine les pôles d'attraction de Pully sous forme d’indicateurs statistiques. Résultat : en 2017, 85% des déplacements mesurés au centre-ville de Pully correspondaient à du transit, c’est-à-dire des personnes qui traversent la ville sans s’y arrêter. Un trafic de transit toutefois très local puisque la majorité de ces déplacements sont générés par les villes de Lausanne, Lutry et…Pully !

Les prochaines étapes consisteront à enrichir l’Observatoire de la mobilité en installant des sources de données complémentaires, par exemple des capteurs routiers. L’Observatoire de la mobilité est au service d’un objectif plus large : rendre le centre-ville de Pully plus attractif, en proposant des infrastructures adéquates et des aménagements agréables pour les habitants. Cette démarche contribuera également à évaluer la réussite des aménagements de l’espace public, en comparant la fréquentation du centre-ville avant, pendant et après ces travaux.

L’Observatoire de la mobilité fait l’objet d’un intérêt national et international : la Ville de Pully et Swisscom ont été invités à présenter le projet et son avancée en 2016 lors de l’Assemblée générale de l’Union Européenne pour la recherche et l’innovation, à Eindhoven (Pays-Bas).

 


 

Confidentialité

La Ville de Pully est soucieuse de la protection des données de ses habitants et pendulaires. Les données ne proviennent pas des téléphones portables eux-mêmes mais des traces laissées sur les antennes téléphoniques. Les données sont stockées chez Swisscom et, conformément au contrat signé avec l’opérateur, Pully n’a accès qu’à des indicateurs statistiques, ne permettant en aucun cas d’identifier une personne. Ainsi, si le programme détermine les déplacements des abonnés à travers la ville, il ne permet ni de connaître leur identité, ni d’accéder aux informations stockées dans leurs appareils téléphoniques

Extrait du JT, RTS - 19h30 du 10.09.2016

 

Flux de mobilité à Zürich - Vidéo Swisscom - Mars 2014