Outil de gestion du réseau d’eau potable (QWAT)

Un logiciel open source issu d’une collaboration intercommunale

Conduites d’eau potable, canalisations des égouts, câbles électriques et fibre optique : nos villes se composent d’une multitude d’éléments qu’elles doivent entretenir, renouveler et développer. C’est pour améliorer la gestion de leur réseau d’eau potable que Pully et plusieurs villes et communes romandes ont mis en commun leurs forces afin de développer un outil de visualisation et d’exploitation.

Invisibles et intangibles, les réseaux souterrains sont utilisés quotidiennement par les Pulliérans. D’une valeur proche de CHF 300 millions, ils transportent l’eau potable, l’électricité et les eaux usées ; ces infrastructures nécessitent un entretien rigoureux et un renouvellement régulier. Le logiciel informatique conçu pour gérer ces réseaux commençant à montrer des signes de fatigue, Pully s’est intéressée aux pratiques des villes qui l’entourent. C’est auprès du Service intercommunal de gestion de Montreux, Vevey et Pays-d'Enhaut pour le traitement des eaux usées et la distribution d’eau potable – que la Ville a trouvé une solution adéquate : un logiciel créé par et pour les collectivités publiques basé sur une approche à code libre (open source).

Une collaboration s’est rapidement nouée entre Pully, le SIGE, Lausanne et Morges pour élaborer un outil standardisé qui corresponde aux besoins de tous. La plus-value de l’open source ? La maîtrise du code informatique, la liberté d’apporter de nouvelles fonctionnalités et, dans le cas de Pully, Lausanne et Morges, la mutualisation des coûts de développement et la mise en commun de ressources intellectuelles. Fin 2016, le nouveau module standardisé était officiellement mis en production à l’échelle de la Commune.

L’outil de gestion du réseau d’eau potable (appelé provisoirement QWAT) est le fruit d’une coopération solide entre les villes, bénéficiant de l’expérience, des ressources et compétences de chacune. Aujourd’hui, la collaboration se poursuit entre les quatre partenaires pour développer un module de gestion des eaux usées (répondant au nom provisoire de QGEP), qui devrait être mis en application à l’automne 2018. Pully pilote le volet management du projet, pour garantir la durabilité du logiciel et s’assurer de son bon fonctionnement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 


 

Open source - Définition

Un logiciel open source est un programme dont le code source est fourni sous une licence qui permet à chacun de librement y accéder, le modifier ou le redistribuer. L’open source a pour visée le développement collaboratif : plusieurs développeurs, où qu’ils se trouvent dans le monde, contribuent au logiciel, l’optimisent, l’alimentent et participent à son évolution. Attention, seule la licence est réellement « gratuite », car pour adapter le logiciel à ses besoins, il faut ensuite engager des développeurs informatiques capables d’implémenter les outils souhaités dans le programme.