À l'étude : Pôle d'information centralisé

Un guichet pour informer et centraliser

En 2015, une étude a été menée sur le terrain par la Direction de la jeunesse, des affaires sociales et de la sécurité publique (DJAS) avec la collaboration des partenaires associatifs et différents clubs pulliérans afin d’évaluer l’opportunité de créer une structure socio-culturelle à Pully. Au terme de cette démarche, la création d’une telle structure n’est pas apparue comme indispensable dans l’immédiat. Les Pulliérans – notamment les seniors – relèvent davantage des besoins en matière d’accès à l’information, d’amélioration de la visibilité des activités existantes et de développement potentiel de nouvelles activités dans les quartiers.

L’offre d’animations et activités est riche à Pully. Toutefois, il est important de la structurer en renforçant les synergies entre les acteurs locaux (les clubs sportifs, les associations d’aînés, les sociétés de jeux), cela pour cibler les efforts et rendre plus visibles les activités proposées. C’est là la mission du pôle d’information centralisé que se propose de mettre en place la DJAS. Ce guichet d’information communal pour la population pourrait fonctionner également comme soutien à la communication des associations : notamment par le biais d’un agenda intelligent en ligne (e-agenda), le pôle pulliéran valorisera l’offre socio-culturelle existante en soutenant les démarches communautaires, sources d’animations dans les quartiers. Cet outil numérique regrouperait l’ensemble des animations organisées par les acteurs locaux, en définissant par exemple les périmètres de quartier où se déroulent les activités, sur une plage de dates définie. Au guichet, les informations aux seniors pourraient ainsi être plus ciblées selon leurs besoins.

Le but de l’administration n’est en aucun cas de se substituer aux acteurs locaux mais simplement de les appuyer dans la coordination et la visibilité de leurs actions. Le pôle d’information centralisé pourrait, à terme, permettre également aux clubs, sociétés et associations de trouver par exemple des informations sur des locaux disponibles dans les quartiers pour se réunir plus facilement ou organiser leurs activités.